Jean-Christophe Ferrand

Secrétaire adjoint

Travaillant de manière humaniste sur les questions liées à l'effondrement depuis 2010, j'ai pu voir à quel point, face au désespoir, il est humain de retourner à des valeurs de clans, donc des valeurs anti-humanisme, et de s'ouvrir de nouveau à des obscurantismes apportant faux-espoirs et boucs-émissaires.

Nouvel arrivant, j'ai découvert Adrastia juste avant l'incendie. Je me retrouve dans la volonté de l'association de ne plus se brider mentalement et de parler ouvertement de l'effondrement, tout en restant humaniste et en évitant de sombrer dans un obscurantiste quelconque, ce qui est aujourd'hui assez rare.

Avec ces bases solides, je pense qu'Adrastia peut être un bon outil pour éclairer et accompagner les solastalgiques, soutenir les autres initiatives et actions citoyennes, rassembler, et anticiper ensemble, et non plus seuls, l'effondrement.

WebForge